Facebook

Documentation

  • Que ce soit pour cuisiner, réaliser des produits d’herboristerie, des soins corporels ou des créations artisanales, l’utilisation des fines herbes et plantes médicinales est sans limite ! En savoir plus...

  • Déjà 2014 ! En ce début d’année, qui n’a pas pris de bonnes résolutions. Cette fois, on les tient ! Voici celles du jardinier…
    1. Éradiquer les mauvaises herbes et les éradiquer avant toute production de graines.
    2. Limiter les plantes envahissantes.
    3. Supprimer la plupart des fleurs fanées.
    4. Limiter le plus possible l’emploi des produits chimiques en choisissant des traitements bio et uniquement lorsque cela devient urgent.
    5. Déplanter les grands baquets de plantes aquatiques qui méritent d’être remaniés.
    6. Truffer les massifs à l’automne de petits bulbes à floraison printanière. Ils sont si jolis et prennent peu de place.
    7. Planter sans tarder les végétaux achetés ou reçus pour éviter qu’ils ne s’étiolent ou s’affaiblissent.
    8. Palisser (maîtriser) plus régulièrement les plantes grimpantes comme la glycine, la clématite et la vigne.
    9. Donner, distribuer alentour tous les jeunes semis qui apparaissent dans le jardin
    10. Faire son propre compost C’est économique et en plus c’est bon pour l’environnement !
    11. Prendre soin des insectes bienfaiteurs. C’est le cas notamment des coccinelles, perce-oreilles, chrysopes, qui dévorent les pucerons et insectes parasites qui colonisent les plantes cultivées.
    12. Arroser parcimonieusement. Récupérer l’eau de pluie, pailler les sols, bref consommer juste ce qu’il faut, quand il faut, et où il faut

  • Savez-vous que l’air de votre maison est 10 à 100 fois plus polluée qu’à l’extérieur ? Nous passons en moyenne à peu près 90 % de nos journées à l’intérieur, surtout en hiver. Voilà pourquoi la qualité de l’air intérieur est importante. » Pour y remédier, Santé Canada recommande de prendre les mesures suivantes :

  • clipboard01.jpg
    Tisanes, infusions, huiles, décoctions, cataplasmes, bains, vinaigres, jus, sirops, etc. pour brûlures, troubles digestifs, ballonnements, cystites, insomnies, stress, refroidissements, toux, rhumatismes, chute de cheveux, blanchissement des dents, beauté de la peau, etc., remèdes de grand-mère sont de plus en plus à la mode. Il y a à cela plusieurs explications : La plupart de ces remèdes sont à base de plantes ou de matières minérales (argile, bicarbonate); l’efficacité scientifique (de très nombreux médicaments proviennent eux-mêmes de plantes ou de dérivés), sans effets secondaires; les remèdes naturels sont moins chers que de nombreux médicaments et on peut se les procurer facilement dans la nature ou en épicerie. Ouvrage disponible sur Amazon. En savoir plus...

  • index.jpg
    Avec ses feuilles piquantes et pointues, on le prend pour un cactus, mais l'aloe vera appartient à la famille des liliacées.
    Surnommé le lys du désert. Il sécrète un gel dont les multiples vertus sont connues depuis six mille ans ! Apaise les blessures et les coups de soleil. Piqures d’insectes. Propriétés médicinales

    Alexandre le Grand recommandait d'utiliser de l'aloe vera pour soigner les blessures de ses soldats, Néfertiti et Cléopâtre s'en servaient comme produit de beauté et Christophe Colomb en avait toujours à bord de sa caravelle - il l'appelait "le docteur en pot". Des recherches récentes ont établi que l'aloe vera (aloe barbadensis miller) ne contient pas moins de quatre cents principes actifs. Outre les crèmes pour les corps, il entre aujourd'hui dans la composition de boissons énergisantes, de crèmes glacées, de yaourts, de lessives et de fibres pour la lingerie.

  • Combien d'entre vous se souviennent de la part de la Belle au bois dormant de Walt Disney où les fées se battent pour choisir la couleur bleue ou rose de la robe de bal de Belle au bois dormant? Je pense à cette scène chaque fois que les hortensias aux grosses fleurs à l'ancienne (Hydrangea macrophylla) fleurissent à partir de juin. Les couleurs sont si riches qu’elles semblent magiques.
    Ce n'est pas une bonne fée qui détermine si les fleurs de cet hortensia sont rose ou bleu, c’est l’aluminium. Lorsqu’ils manquent d’aluminium, ils sont roses et lorsqu’ils en ont assez, ils deviennent bleus. Comment savoir quelle dose d’aluminium peut absorber l’ Hydrangea macrophylla ? C’est la composition du sol et le degré de pH du sol qui le détermine.
    Sols basiques (pH de 6,0 à 6.2) = Ajouter de la chaux et vous obtiendrez des fleurs roses.
    Sols neutres (pH de 5,5 à 6,5) = fleurs pourpres.
    Sols acides (pH de 5,5 et moins) = Ajoutez du sulfate d'aluminium et vous aurez de magnifiques fleurs bleues.
    Traduit et adapté d’un article de P. Allen Smith

  • Matériaux requis :
    Bouteille de 2 litres en plastiques clair dont on aura enlevé le fond et la capsule. On peut aussi utiliser, pour un enracinement de « groupe », les contenants de 4 litres d’antigel ou de lave-vitre.
    Substrat stérile.
    Après la première floraison, les rosiers peuvent être bouturés. Voici la procédure à suivre pour obtenir des boutures bien enracinées.
    Éliminez la fleur fanée en coupant au-dessus de la première feuille à 5 folioles.
    Prélevez la bouture en taillant la tige un peu plus bas, juste en dessous d’une feuille.
    Assurez-vous d’avoir au moins 4 yeux (bourgeons) sur la bouture.
    Conserver au complet les 2 « jeux » supérieurs de feuilles ou 3 jeux supérieurs en réduisant la surface foliaire (coupez les folioles terminales).
    Enlevez la feuille à la base de la bouture, cette partie sera enterrée pour l’enracinement.
    Trempez l’extrémité inférieure de la bouture dans la poudre d’hormone.
    Plantez-la dans un mélange stérile à une profondeur de 5cm, en vous assurant que la terre est bien ferme à la base de la bouture.
    Arrosez et placez une bouteille de plastique sur la bouture, en l’enfonçant pour la stabiliser. Maintenir en condition ombragée.
    Retirez la bouteille de plastique après 4 à 6 semaines, lorsque la bouture semble bien enracinée et acclimatée. Quand les bourgeons démarrent leur croissance, la bouteille peut être perforée graduellement. Cette opération facilitera l’acclimatation de la bouture avant le retrait complet de la bouteille.
    Source : Bulletin Rosa, Société des roses du Québec, 23 mars 2013

  • Une cinquantaine de lecteurs du magazine Les 4 Saisons du jardin bio ont testé différentes méthodes de lutte contre les limaces. Plus ou moins efficaces, pratiques ou bon marché : petit florilège des divers trucs et astuces pour limiter les dégâts de ces redoutables gastéropodes ! En savoir plus....

  • Chiffons, cuillers, fourchettes, cendre de bois, sachet de thé, marc de café, etc. Vous voulez savoir comment vous pouvez utiliser astucieusement et efficacement ces objets anodins ? Découvrez 13 astuces de jardinage qui vous simplifieront la vie ! En savoir plus...

  • Donnez- leur un pouce de terre et ces plantes, quoique très belles, envahiront le jardin.
    Avant que certains beaux arbustes et certaines belles vivaces envahissent votre jardin étouffant toute autre plante avoisinante, elles deviennent de mauvaises herbes. Nous nous empressons de les arracher, de les jeter ou de les lancer dans un terrain vacant ou un petit bois environnant où ses racines et semences s’établiront. Ces plantes envahiront ces endroits naturels étouffant toute végétation désirable qui s’y trouve. En savoir plus...

  • Les jardiniers qui travaillent à mains nues lors des divers travaux au jardin, ont souvent les mains calleuses, râpeuses et crevassées. Essayez un produit naturel qui fait des miracles dans bien des situations : Massez vos mains trois fois par jour avec de l’huile d’olive. Les résultats sont rapides, et les mains sont plus douces deux jours seulement après le début du traitement. Ceci est également valable pour les talons et toute peau sèche.

  • Votre poinsettia a bien traversé la période des fêtes et, maintenant, vous voulez le conserver et le faire rougir à nouveau? Voici les étapes à suivre pour y arriver…
    En savoir plus...

  • les_fleurs_comestibles.jpg

    Fleurs comestibles - Du jardin à la table par Mélinda Wilson, Éditions Fides, 2007. Des conseils pratiques sur la culture, l'utilisation, la conservation et la transformation des fleurs, et des anecdotes historiques sur leurs origines et leurs vertus médicinales

  • La Guirlande de Julie est un célèbre manuscrit poétique français du XVIIe siècle conservé à la Bibliothèque nationale de France. En savoir plus....

  • Jardinez et jasez potager….
    En savoir plus...

  • «Prêt-à-pousser» pour les années à venir ! En savoir plus...

  • Un jardin, ça coûte cher. Cependant, si vous avez le réflexe de la récupération, vous pourrez faire de substantielles économies. Voici une liste d'idées de recyclage de produits variés à destination du jardin...

  • clipboard01_2.jpg
    Pour réussir vos cultures et constituer un petit potager gourmand à portée de main qui fera le régal de toute votre famille, suivez le guide...

  • Border et présenter le potager au cœur d’un écosystème humain, c’est suivre le parcours de la semence jusqu'à la consommation de son fruit, en passant par les multiples et divers bienfaits que l’individu et la collectivité en retirent. Emprunter ce parcours fut le plus beau cadeau que nous nous sommes fait de notre vie. Ce livre est une invitation à ce que vous aussi emboîtiez le pas et profitiez de cette abondance à portée de main. En savoir plus...

  • Riche de 30 années de recherche et d’expérimentation dans le domaine, l’auteur répond aux questions qui se posent au moment de mettre les mains à la terre. Un ouvrage complet et haut en couleurs qui présente la culture écologique comme solution à un environnement malmené, à une malbouffe généralisée et à un mode de vie standardisé... et discutable. Éditions COLLOIDALES, mars 2013.

  • Le jardin japonais exprime une représentation idyllique et philosophique du paysage. Il est une solution idéale pour ceux qui aspirent à la détente et au repos de l'esprit au jardin. Mélange équilibré de végétal et de minéral, il est toujours aussi tendance et s’utilise aussi bien en jardin que sur un balcon. En savoir plus...

  • Les plantes d’intérieur ne sont pas seulement esthétiques, elles augmentent le taux d'humidité des pièces et purifient l’air, un véritable avantage pour notre santé au quotidien. Mais elles souffrent l’hiver. Chauffage et manque de lumière sont le lot de ces végétaux, pour la plupart exotiques. Apprenez à leur faire passer la mauvaise saison dans les meilleures conditions.

    Arrosage
    En fonction de la température ambiante, vous devrez arroser pour que la terre ne sèche pas, mais bien moins souvent qu'en pleine période de végétation.

    Exposition
    Rapprochez les plantes des sources de lumière. Installez-les, au besoin, sur des sellettes pour leur offrir un maximum d'éclairage. A défaut d'une exposition lumineuse suffisante, vous pourrez recourir à l'installation d'un éclairage par rampe type « lumière du jour », disposé auprès des plantes, à 30 cm environ.

    Température
    Méfiez-vous d'une trop grande proximité des sources de chaleur. Disposez vos plantes selon leurs exigences: les pièces fraîches pour l'azalée, cyclamen, primevère, jacinthe… plus au chaud pour les tropicales, le poinsettia, les broméliacées et cactées. La plupart des plantes d'appartement apprécieront aussi une température nocturne plus basse qu'en plein jour.

    Courants d'air
    Écartez vos plantes vertes et fleuries des courants d'air froids, voire glacés et desséchants.

    Hygrométrie
    Plus que la chaleur, certaines plantes risquent de souffrir d'une trop faible hygrométrie. Pour y pallier, posez leur pot dans une écuelle ou un bac de jardinière, garnis d'un lit de gravillons et remplis d'un fond d'eau qui s'évaporera progressivement. Pensez à vaporiser les plantes à feuillage décoratif lisse une fois par semaine avec de l'eau tiède.

    Fertilisation
    Mis à part les plantes qui préparent leur floraison, mieux vaut diminuer progressivement les apports d'engrais liquides durant la mauvaise saison.

    Maladies
    Elles sont principalement dues, en hiver, à une atmosphère humide et confinée favorisant l'apparition de maladies cryptogamiques. Préventivement, aérez les plantes en les distançant. Supprimez les parties malades dès l'apparition des symptômes.

    Prédateurs
    Les araignées rouges et les cochenilles apparaissent plutôt en atmosphère chaude et sèche. Procédez, en prévention, à des pulvérisations d'eau tiède ou installez un brumisateur. En cas d'attaque, pulvérisez un acaricide après avoir emballé la plante dans une poche en plastique. Les cochenilles seront détruites en appliquant dessus un coton imbibé d'une dilution d'alcool à 70° dans de l'eau savonneuse.

  • Le symbolisme des fleurs se retrouve dans leur couleur et leur variété. Chaque choix doit être judicieux pour ne pas heurter les sensibilités. Un ton mal assorti, une espèce mal choisie, et c’est le quiproquo assuré ! Pour éviter d’avoir à réparer les pots cassés, prenez le temps nécessaire pour faire de votre geste un digne messager ! Il faut également bien savoir que plus une couleur est pâle, plus le sentiment se veut léger et discret. A contrario, les tons plus sombres sont souvent empreints de tristesse. Enfin, les couleurs vives décuplent la force de l’émotion.

    Le blanc incarne la pureté, la virginité, mais aussi le raffinement et l’élégance. Les fleurs blanches sont parfaites pour exprimer l’admiration que l’ont ressent envers quelqu’un. En effet, sa pureté évoque la perfection. Symbole de naïveté, une fleur blanche sera parfaite pour une jeune fille en fleur.

    Le violet, c’est la délicatesse et la profondeur des sentiments. On enverra des fleurs violettes pour montrer à la personne aimée que l’on pense tendrement à elle, ou pour lui signifier son amour en toute discrétion. Mais il évoque aussi la douleur.

    Le rouge est une couleur violente et agressive (celle qui excite le taureau dans l’arène) ! Elle exprime l’ardeur et la chaleur des sentiments, la passion. Le rouge donne du courage et s’utilise pour faire une déclaration passionnée à la personne aimée. Un rouge trop foncé se teinte de jalousie.

    Le jaune évoque la lumière, le soleil, le talent artistique. Les fleurs jaunes sont, en général, la promesse du bonheur assuré. Mais attention à certaines variétés, pour lesquelles le jaune devient un symbole de trahison et d’infidelité !

    Le rose évoque la douceur et la maternité. On offre des fleurs roses pour exprimer son amitié, sa tendresse, son affection. Il nuance aussi les sentiments de l’amour.

    L’orange symbolise la joie, la gaieté, la satisfaction. Du point de vue sentimental, il incarne un amour solide et confortable.

    Le bleu est la couleur de la tendresse. Plus il est soutenu, plus le sentiment est passionné. Par contre, un bleu très foncé évoque un souvenir douloureux.

    Le vert représente l’espérance, l’optimisme. Un vert vif, c’est une confiance avouée, un vert foncé, elle s’est évanouie.
    Source : http://www.langage-des-fleurs.info

  • Que peuvent avoir en commun une huile essentielle, une crème anti-âge, une tisane, un gin, et une épice? Le thé du Labrador! Les feuilles de cette plante entrent désormais dans maints produits créés au Québec. En savoir plus...

  • Oui, l’air que nous respirons est pollué, mais il est possible de le purifier sans filtre HEPA juste en utilisant des plantes.

    En savoir plus...

  • Chaque année de nombreuses personnes subissent les affres répétées des allergies saisonnières. En fonction de la météo, de la saison, des périodes de floraisons et donc des émissions de pollens… elles se mettent à éternuer et leur nez coule. Parfois ces symptômes sont associés à un mal de tête et une chute d'énergie voire à des crises d'asthme. Ceci est d'autant plus dramatique que certains ont l'âme jardinière ou sont passionnés de ballades en pleine nature. Ces personnes ont toutes bien du mal à se passer d'un environnement végétal. A cela s'ajoutent les risques d'allergies cutanées qui n'en sont pas moins invalidantes. La prudence et la prévention sont alors deux remparts pour limiter les effets de cette menace grandissante dans la population. Les jardiniers quant à eux auront soin de ne pas planter de végétaux allergènes. En savoir plus...

  • La lavande, cette fleur violette facilement reconnaissable, a de multiples utilisations. En huile essentiel, en infusion, en parfum, les bienfaits de la lavande sur la santé sont vérifiés. Tour d’horizon des vertus de cette plante qui respire le soleil. En savoir plus...

  • Les fleurs sont un hommage que la nature se rend à elle-même et l'on ne peut que l'admirer pour ce don qu'elle nous fait. En savoir plus...

  • Elles se feront les messagères de nos sentiments.

    fougere.jpg
    La fougère
    fait partie des premières plantes qui colonisèrent la terre au Dévonien et la préparèrent pour la faune. A l'époque, les fougères arborescentes étaient les "arbres de la forêt". Aujourd'hui, elles existent toujours, mais dans une taille moindre. La fougère est symbole de sincérité, franchise mais aussi de fascination.

    glaieul.jpg
    Le Glaïeul fut rapporté d'Afrique australe au milieu du 19e siècle. Cette fleur fut très appréciée à cette même époque par les adeptes des amours clandestines : en été, à l'époque de sa pleine floraison, le glaïeul a généralement assez de calices pour qu'on puisse indiquer un rendez-vous secret en enlevant le nombre de fleurs correspondant à l'heure fixée.

    hydrangea_macrophylla_-_hortensia_hydrangea.jpg
    L'Hortensia : Philippe Commerson, botaniste passionné a baptisé l'Hydrangea, Hortensia en 1773. L'histoire ne dit pas si c'est en hommage à une certaine Hortense, mais il l'aurait dédié à Nicole-Reine Lepaute, femme savante de l'époque. Au Japon, un de ses pays d'origine, il est nommé "Gloire du matin". La ville de Nagasaki l'a prit pour emblème en 1968. L'hortensia est une fleur qui symbolise l'indifférence.

    jasmin.jpg
    Le Jasmin: En Chine, sous les Han, on parfumait le thé, on décorait abat-jour et chapeaux… avec des fleurs de jasmin. Le jasmin est toujours cultivé pour la parfumerie, mais sa récolte n'est pas une mince affaire, car il faut 350 kg de fleurs pour obtenir 1 litre d'essence. Son parfum puissant et oriental est empreint d'une grande sensualité. Cette fleur, dont le nom arabe signifie désespoir, peut aussi refléter les turpitudes amoureuses.

    medium_mint-leaves-2007_0.jpg
    La Menthe : Minthe était une nymphe de la mythologie grecque. Perséphone l'avait changé en plante, la menthe, jalouse du regard que son mari Hadès, dieu des enfers, lui portait. La menthe est le symbole de la sagesse, si elle est poivrée elle est associée à la chaleur des sentiments.

    L’anémone
    Selon la mythologie gréco-romaine, l’anémone serait née de la mort d’Adonis, dieu de la végétation et de la nature. Celui-ci, partagé entre deux femmes, Perséphone et Aphrodite, perdit la vie sous la charge d’un sanglier. Aphrodite est si affligée qu’elle fit naître l’anémone rouge du sang de son défunt mari. L’anémone symbolise la rupture, l’abandon, la persévérance ou la renaissance. Offrir une anémone, c’est généralement signifier à sa partenaire la fin de son amour.

    La fleur de lys n’est pas un lys mais l’iris des marais!
    Le lys royal de l’héraldique est en fait l’ « iris des marais » ! Cette erreur est attribuée à Louis VIII, car c’est bel et bien cette fleur qui a servi de modèle. La fleur de lys représente le blason le plus célèbre de l’histoire de France et du Québec. Dès le Moyen Âge, elle est l’emblème de la dynastie des capétiens. En dépit des révolutions, elle figure toujours sur bon nombre de nos monuments. Le Lys symbolise la pureté, la noblesse, l’amour chaste. C’est une fleur élégante et délicate qui confère une dimension luxueuse à toutes les compositions florales.
    Le muguet s’offre le 1er mai traditionnellement pour porter bonheur. Plus le nombre de clochettes est élevé, plus les chances de voir se réaliser ses rêves sont fortes. Les Romains célébraient les Floralia (Florales) au début du mois de mai en l’honneur de Flora, la déesse des fleurs. Cette tradition existe toujours en Grèce : des couronnes de fleurs sont suspendues à l’entrée des maisons. Il est de bon ton d’offrir de muguet à ses proches et collègues de travail en signe d’amitié.

    La pivoine, étymologiquement, fait référence au médecin des dieux de la mythologie grecque, Paeon. En Chine, la pivoine est symbole de richesse et d’honneur. Elle y est d’ailleurs cultivée depuis plus de deux mille ans et fait l’objet d’un véritable culte. La pivoine symbolise la sincérité. Une pivoine placée dans un bouquet prouve la sincérité des sentiments évoqués par les autres fleurs. C’est une jolie façon de remplacer un mot par une fleur qui en dit beaucoup plus… L’expression « rougir comme une pivoine » est un abus de langage, les pivoines n’étant pas toujours rouges. La fleur est alors associée à la confusion des sentiments.

    L'azalée représente la joie d'aimer. Dans la culture chinoise, une légende raconte que l'azalée serait née de la tristesse d'un coucou. Il aurait crié jusqu'au sang, et une goutte aurait donné naissance à la fleur d'azalée.

    L‘Iris était la messagère des dieux dans la Grèce antique. Elle devint la favorite de Junon, à laquelle elle n’apportait que de bonnes nouvelles. En récompense de ses services, elle fut changée en arc-en-ciel, symbole du retour du beau temps. Au Japon, on prête à cette fleur des vertus purificatrices et protectrices : le 5 mai, il est de tradition de prendre des bains d'iris.

    La tulipe – Toute une histoire !
    Le nom tulipe provient du turc tülbend (lâle), c'est-à-dire « plante-turban ».Venant de Turquie et transitant par l'Autriche, elle est introduite au 16e siècle en Hollande et suscite une véritable tulipomanie au XVIIe siècle. Dans les années 1630, un bulbe pouvait valoir des sommes astronomiques C’est la première bulle spéculative et financière de l'histoire! Puis la spéculation prit fin avec son interdiction par le gouvernement en 1637, ce qui ruina plus d'un collectionneur. Avec des tulipes rouges, vous aimez d'un amour fou. Les tulipes noires diront que vous êtes prêt à vous ruiner pour votre dulcinée. La tulipe jaune indique que vous aimez sans espoir. Un roman d'Alexandre Dumas, La Tulipe noire (1850), a pour sujet un concours dans la ville de Haarlem, visant à produire une tulipe véritablement noire. Les tulipes sont très présentes dans Les Mille et Une Nuits comme symbole d'amour. Une tulipe est présente dans le drapeau de l'Iran. Le nom de révolution des Tulipes a également marqué le Kirghizstan en 2005.

    Le lilas fut introduit en Europe occidentale un peu avant 1600. Très vite, les graines de lilas furent montées en chapelet et accompagnèrent les prières des pèlerins venus se recueillir en Terre sainte. Le lilas est la fleur des premières déclarations d’amour, empreintes de pureté et d’innocence.

    La giroflée est un symbole de constance et d’élégance. On dit que la giroflée se fane lorsqu'un membre de la maison meurt.. « Fleur de la Sainte-Mère », elle est associée à la Vierge Marie. Jaune, elle est surnommée « bâton d'or ». Rouge, elle rappelle la croix des Templiers.

    Source : http://mag.plantes-et-jardins.com/autour-du-jardin/langage-des-fleurs

  • Les huiles sont parmi les plus anciens pesticides utilisés. L'auteur romain Pline au premier siècle mentionne l'usage de l'huile minérale contre les ravageurs et les problèmes de phytotoxicité possibles. En savoir plus...

  • clipboard02_0.jpg

    Les hydrangées (Hydrangea spp.) sont parmi les arbustes les plus populaires au Québec, mais aussi les plus complexes à comprendre, car elles sont très variables. En effet, certaines sont rustiques, d'autres peu ou pas, certaines se taillent au printemps, d'autres pas du tout (risque de perdre la floraison), certaines changent de couleur selon le pH du sol, etc. Ce livre expliquera tous ces problèmes, détaillant leur culture de A à Z... et la culture au Québec, car c'est un livre d'ici. Denis Bernard livre, dans la première partie, de précieux conseils de jardinage, puis dans la deuxième, des descriptions, photos couleur à l'appui, de plus de 150 espèces et cultivars.

    Les hydrangées, Denis Bernard, Les Éditions du Sommet, 2013, 351 p., ISBN 978-2-89696-040-8, Prix suggéré : 29,95 $

  • Un jardinier me fait remarquer que c’est en automne qu’on perçoit la vraie couleur des arbres. Au printemps, l’abondance de la chlorophylle leur donne à tous une livrée verte. Septembre venu, ils se révèlent revêtus de leurs couleurs spécifiques, le bouleau blond et doré, l’érable jaune, orange, rouge, le chêne couleur de bronze et de fer.
    Marguerite Yourcenar (Écrit dans un jardin). En savoir plus...

  • Le retour du printemps tant attendu est toujours une fête. Le soleil triomphe, la maison s'ouvre, la nature frémit, c’est l’effervescence dans les jardins. Les premières fleurs apparaissent, anémones blandas, perce-neiges, crocus, suivis de narcisses, jacinthes, scilles et tulipes. En savoir plus...

  • Pour prévenir l’apparition des vers blancs, les méthodes à préconiser sont les suivantes :
    - L’utilisation d’un aérateur mécanique à pointes permet d’aérer le sol au printemps et de tuer un bon nombre de larves
    - Pendant la période de reproduction, fermez tout éclairage autour de la maison pour éviter d’attirer les femelles adultes à pondre leurs œufs sur votre terrain
    - Les femelles déposant les œufs dans un gazon coupé ras, modifiez la hauteur de coupe de votre tondeuse à 8 cm du sol
    - Conservez une pelouse très dense en semant aux endroits dégarnis, par exemple avec du trèfle à fleurs blanches et de la fétuque de Chewing
    - Piégez les adultes en installant une ampoule électrique au-dessus d’un sceau rempli d’eau et en y déposant un grand entonnoir
    - Coupez des pommes de terre en gros morceaux que vous enfouirez dans les zones infestées. Retirez-les après 3 ou 4 jours avec les vers blancs venus s’y loger.
    Il existe une autre méthode de contrôle : les nématodes, vers microscopiques qui parasitent leurs hôtes et les tuent. Le traitement est recommandé dès la fin mai. Au début juin ou de la fin juillet à la fin août. Consultez votre centre jardin pour l’achat des nématodes et la méthode de traitement. Vous comprenez que rien n’est facile avec les hannetons et qu’il faudra vivre avec eux, peu importe le moyen utilisé. André Viger.

  • Limiter le travail au potager. En savoir plus...

  • L’empreinte de toute chose Alma Whittaker naît avec le XIXe siècle, à Philadelphie, d’un père anglais dont le talent de botaniste et la roublardise lui ont permis de faire fortune dans le commerce du quinquina et d’une mère qui tient de sa famille de l’Hortus Botanicus d’Amsterdam une formidable érudtion ainsi qu’une rigueur toute hollandaise.À leurs côtés et au contact des éminents chercheurs qui gravitent autour d’eux, Alma acquiert une intelligence éclectique et la passion de la botanique. En grandissant, elle se passionne pour les mousses puis pour Ambrose Pike, illustrateur de génie. Comme elle, il cherche à percer les secrets de l’univers mais, à la logique scientifique d’Alma, il préfère une pensée ésotérique ; un fossé qui les éloignera inexorablement et poussera enfin Alma à partir à la découverte du vaste monde.Alors que les terra incognita s’amenuisent de jour en jour, Alma, dotée d’une soif d’apprendre sans pareille, explore les conti- nents, la nature, la société dans laquelle elle vit et son propre corps – de l’infiniment grand à l’infiniment petit. Des bas-fonds de Londres en passant par Philadelphie, Tahi , Macao ou les cimes des Andes, Elizabeth Gilbert nous raconte le siècle kaléidoscopique qui voit jaillir l’esprit des Lumières. Sa plume est vive, insolente, savante et non dénuée de romantisme : à l’image de son héroïne. En savoir plus...

  • L’histoire des jardins : des exemples de l'art des jardins depuis le Moyen-Âge jusqu'au jardin contemporain, en passant par les jardins italiens, anglais, japonais...En savoir plus...

  • maison_propre_0.jpg
    Plusieurs nettoyants contiennent des matières toxiques qui peuvent contaminer l'air de la maison et affecter la santé de ses occupants. Ils peuvent aussi polluer les milieux naturels une fois rejetés dans les eaux usées. Heureusement,il est possible de garder la maison propre sans recourir à de tels produits. Ce guide vous offre à cet effet des informations utiles,des conseils pratiques ainsi que plusieurs recettes de nettoyants écologiques. En savoir plus...

  • mon_potager_sante.jpg
    La tendance est aux jardins potagers (en pots ou plantés au sol), et à la bioculture. Bref, les citoyens en ont assez des légumes et des fruits chimiquement modifiés et gonflés, qui perdent toute leurs propriétés vitaminiques et qui portent atteinte à court ou à long terme à notre santé.

    L’ouvrage de Lili Michaud, Mon potager santé, est considéré par plusieurs jardiniers comme « la petite bible de la culture écologique des légumes ». Cette deuxième édition a été entièrement revue et corrigée et s’est enrichie d’une vingtaine de pages portant principalement sur la culture en pots. En savoir plus...

  • Superbe ouvrage (livre-jeu) pour ouvrir les yeux des enfants (à partir de sept ans) - et des grands - et voir autrement l'environnement végétal qui nous entoure au quotidien et que l'on ne voit plus à sa juste valeur. Cet ouvrage raconte les aspirations horticoles humaines depuis le jardin d'Eden au jardin des villes d'aujourd'hui en passant par les jardins babyloniens, islamiques, grecs, moyen-âgeux, japonais, ceux de la Renaissance, de Versailles, à la française, à l'anglaise, les jardins des villes, les jardins d'artistes. Ce livre est illustré par les superbes œuvres de papier de l'artiste Katya Knight.

    Sandrine Duclos et Emmanuelle Garcia, Éditions Mama Josefa, Juin 2012

  • Vous est-il déjà arrivé de prendre en photo votre jardin et d’être déçu à la vue des images que vous avez obtenues ? Ne désespérez pas. Peu importe l’appareil que vous utilisez, traditionnel ou numérique, voici comment augmenter vos chances de capter les vraies couleurs de vos fleurs. En savoir plus...

  • clipboard01_0.jpg
    Lionel Hignard
    Éd. Plume de carotte, coll. « Terra curiosa »
    2013, 172 pages

    Le tour complet des croyances et des histoires humaines autour des pouvoirs des plantes ! Les sorcières et les sorciers que l’on disait maîtriser jadis les vertus et les pouvoirs des plantes, étaient pour ainsi dire les premiers pharmaciens. Ce beau livre surprenant et fascinant qui aurait pu être le manuel d’Harry Potter, raconte dans sa première partie l’histoire de ces plantes et leur utilisation depuis la nuit des temps comme remèdes ou comme sortilèges. La deuxième partie brosse le portrait de 25 plantes magiques avec toutes les anecdotes et les croyances qu’elles ont suscitées. Chacune comporte une description et une photo d’herbier, ainsi que de belles illustrations d’époque.

  • Nous baignons dans un monde de couleurs. Elles influencent nos choix et facilitent le repérage et la reconnaissance d’objets. Chez les végétaux, les couleurs sont concentrées à des endroits stratégiques essentiels à la vie. En savoir plus...

  • Une seule espèce de colibri séjourne au Québec. En savoir plus...

  • Petit Quiz en 5 questions sur les plantes à fleurs. A vous de jouer et bonne chance !

  • La ceinture verte de Montréal est un territoire de 1,7 millions d’hectares qui s’étend de la frontière de l’Ontario jusqu’au Lac Saint-Pierre, et de la frontière américaine jusqu’au début des Laurentides. Elle recouvre l’une des écorégions les plus riches d’Amérique du Nord, le domaine de l’Érablière à Caryer, situé dans la plaine du Saint-Laurent. Cette région écologique comprend 240 espèces d’oiseaux nicheurs, tous les mammifères typiques de la forêt de feuillus, 29 des 33 espèces d’amphibiens du Québec, 80 espèces de poissons d’eau douce, mais aussi plus de la moitié des 455 espèces menacées et vulnérables du Québec.

  • L'oiseau architecte - Clément savoie. En savoir plus...

  • Ce sont des plantes que nous connaissons tous : thym, persil, basilic, romarin, menthe poivrée, livèche, sauge, mais connaissons-nous leurs vertus pour la santé et pour la cuisine ? En savoir plus...

  • Les jardiniers urbains disposant d'un espace limité aimeront aussi l'entretien réduit de ce jardin décor. En savoir plus...

  • Lave-tout : Pour tous les travaux de nettoyage
    - 60 ml (1/4 tasse) de savon pur (à base d’huile d’olive, aussi appelé de Castille ou de Marseille)
    - 2 litres (8 tasses) d’eau chaude
    - 40 ml (3 c. à soupe) de jus de citron
    Réf: Jardin Botanique de Montréal

    Piégez le scarabée japonais
    Originaire de l’est de l’Asie, principalement des grandes îles du Japon, le scarabée japonais a été accidentellement introduit aux États-Unis en 1916. La présence du scarabée japonais a été signalée pour la première fois au Canada en 1939 à Yarmouth dans la province de la Nouvelle-Écosse. Depuis, l’espèce continue de s’étendre tant aux États-Unis qu’au Canada.

    Le géranium des jardins (Pelargonium hortorum) à fleurs blanches peut servir de "plante piège" contre le scarabée japonais, un beau hanneton dont la tête et le corps sont d'un vert brillant et les ailes, de couleur cuivre.
    Ce ravageur devient de plus en plus problématique au Québec. L'adulte se nourrit du feuillage de diverses plantes ornementales (rosier, érable, pommier, cerisier, bouleau, aubépine, saule, vigne, etc.) et de nombreuses plantes potagères. Pour sa part, la larve, un ver blanc, se nourrit des racines des pelouses et d'autres plantes herbacées.
    La bonne nouvelle c'est qu'il semble que le scarabée japonais soit attiré par les fleurs blanches de géranium des jardins. Lorsque les adultes se nourrissent de la plante, ils s'intoxiquent et meurent.
    Si ces bestioles épouvantables ne meurent pas, vous pouvez facilement les ramasser à la main ou avec un aspirateur portatif. On dépose ensuite les scarabées dans une solution d'eau et de savon et les tuer en les écrasant ou en les noyant dans de l'eau savonneuse. Il est donc conseillé de disposer des pots de géranium à fleurs blanches ici et là dans le jardin et autour des rosiers et des arbres vulnérables à l'insecte.
    Source : Bulletin Rosa, Société des roses du Québec, 23 mars 2013

    Pour éloigner les pucerons des rosiers, diluez des copeaux de savon de Marseille dans 3 litres d’eau tiède, le tout dans un pulvérisateur. Pulvérisez sur les rosiers environ une fois par mois.
    Autre astuce pour déjouer l’attention des pucerons : Il suffit de planter des capucines autour des rosiers. Les pucerons préfèrent les capucines aux roses!
    Source : Bulletin Rosa, Société des roses du Québec, 23 mars 2013

    Vitro-vert : Pour nettoyer les vitres
    - Une dose de vinaigre blanc
    - Quatre(4) doses d’eau
    Utiliser un chiffon en coton ou du papier journal pour frotter. Si les vitres sont très sales, les nettoyer d’abord au Lave-tout ou faire un mélange moitié eau, moitié vinaigre.
    Réf: Jardin Botanique de Montréal

    ÉcoRécure : Produit de récurage
    - 250 ml (1 tasse) de bicarbonate de soude
    - 60 ml (1/4 tasse) de borax
    Quelques gouttes de jus de citron ou d’huile essentielle, au choix (facultatif)
    Saupoudrer, frotter avec une éponge humide et rincer.
    Réf: Jardin Botanique de Montréal

  • Agriculture Canada a tracé une carte climatique en fonction des températures hivernales minimales, de la durée des périodes sans gel, des précipitations, du degré d'humidité et de la vélocité des vents dominants. Les plantes s'accommodent facilement d'un environnement plus chaud que leur zone de rusticité. À l'inverse, elles risquent de ne pas s’adapter à un environnement plus froid. En savoir plus...

  • Pour une 10e année consécutive, HortiCompétences – en collaboration avec l’Association québécoise de commercialisation en horticulture ornementale – est heureux de reconduire le projet Vivre de sa passion pour l’horticulture ! visant à intégrer des personnes de 50 ans et plus comme conseiller-vendeur en jardinerie. Dans le cadre de ce projet, les personnes présélectionnées sont jumelées à une jardinerie de leur région. Lorsqu’une entente d’emploi est signée par le candidat et l’employeur, le candidat est admissible à une formation préparatoire à l’emploi de 2,5 jours portant sur le service-conseil en jardinerie. Suite à cette formation, il est intégré en emploi pour la période de pointe en horticulture, soit d’avril jusqu’à la fin juin ou mi-juillet. En savoir plus...

  • Vous voulez en savoir plus sur les initiatives de la Ville de Brossard en matière d’environnement ?
    En savoir plus...